Serapias lingua subsp. stenopetala (Maire & T.Stephenson) Maire & Weiller

Sérapias à pétales étroits / /

UGS : cb4e31560ce5 Catégorie : Étiquette : Product ID: 1515
Source: Errol Véla

Description

test


Évaluateur(s)
Ghrabi-Gammar Z., Ben Haj Jilani I. & Daoud-Bouattour A.

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie


Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
MonocotyledonaePlantaeTracheophytaLiliopsidaAsparagalesOrchidaceaeSerapias

Synonymes
Serapias stenopetala Maire & T.Stephenson

Sources taxonomiques
Board of Trustees, RBG Kew. 2021. Plants of the World Online Portal. Richmond, UK. Available at: http://www.plantsoftheworldonline.org. (Accessed: 10 July 2021)

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

De Bélair, G. and Boussouak, R. 2002. Une orchidée endémique de Numidie, oubliée: Serapias stenopetala Maire & Stephenson 1930. L'Orchidophile 153: 189-196.

IUCN 2021. The IUCN Red List of Threatened Species. Version 2021-1. Available at: www.iucnredlist.org. (Accessed: 10 July2021).

Martin, R., Véla E. & Ouni, R. 2015. Orchidées de Tunisie. Société Botanique Centre-Ouest 44 : 1-158.

Martin, R. 2008. Des « nouvelles » de Tunisie. Bulletin de la Société Française des Orchidées du Rhône-Alpes 18 : 26-31.
Notes taxonomiques
La présence de ce taxon en Tunisie a été mentionnée sous le nom Serapias stenopetala (Martin 2008 ; Dobignard & Chatelain 2010 ; Le Floc’h et al. 2010 ; IUCN 2021). Par contre, Martin et al. (2015) traitent ce taxon au rang de sous-espèce, Serapias lingua subsp. stenopetala. Nous nous conformons ici à l’avis de ces derniers.

2. EVALUATION

Global: Danger critique d’extinction (CR), cf. De Bélair 2010

Méditerranée: Danger critique d’extinction (CR), cf. De Bélair 2010

Pan-Afrique : Danger critique d’extinction (CR), cf. De Bélair 2010

Tunisie : NT°

Justification de l’évaluation
Serapias lingua subsp. stenopetala est noté dans quatre localités en Kroumirie, avec une zone d’occupation (AOO) estimée à 16 km2 et une population constituée de moins de 1000 individus (E. Véla, pers. data). Ce taxon est classé, dans une étape préliminaire, « Vulnérable » VU: D2. Cependant, sa population est naturellement compensée par une bonne production et dispersion de diaspores favorisées par les vents dominants de l’ouest, venant notamment de la Numidie algérienne sur la Kroumirie.Serapias lingua subsp. stenopetala est donc reclassé, en évaluation finale, dans une catégorie de menace inférieure « Quasi-menacé » (NT°).

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Kroumirie: Sud de Tabarka (3 sites), Béni Mtir

Description
Serapias lingua subsp. stenopetala est une endémique de Tunisie et d’Algérie. Elle n’est pas mentionnée dans la flore de Tunisie (Cuénod et al. 1954). Elle a été découverte en Tunisie, en 2005 par R. & A. Martin dans une ‘zone humide dans l'oued El Homrane au lieu-dit Aïn Hamraya’ dans la région de Béni Mtir (E. Véla, pers. data). Elle a ensuite été retrouvée au sud de Tabarka, par R. Martin & R. Ouni, en 2008 et 2010 (Martin et al. 2015). Ses zones d'occupation (AOO) et d’occurrence (EOO) sont estimées à 16 km².


4. POPULATION

La population de Serapias lingua subsp. stenopetala est très localisée, mais abondante dans les stations (Martin et al. 2015), avec un nombre d’individus < 1000 (E. Véla, pers. data). Cependant, sa population est naturellement compensée par une bonne production et dispersion de diaspores favorisées par les vents dominants de l’ouest, venant notamment de la Numidie algérienne sur la Kroumirie.

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
TerrestreEaux douces (= eaux intérieures)

Types d’habitat
Maquis-Garrigue: Végétation arbustive de type méditerranéenMarais/mares d'eau douce saisonniers/intermittents

Description
Serapias lingua subsp. stenopetala est une cryptophyte qui pousse, en pleine lumière, dans des zones humides à détrempées (Martin et al. 2015), jusqu’à 540 m d’altitude.

6. MENACES

Agriculture & aquaculture : Agriculture paysanne
Modifications des systèmes naturels : Barrages & gestion/utilisation de l'eau



Description
La modification de l’habitat (drainage, pâturage) constitue la principale menace sur les populations de Serapias lingua subsp. stenopetala.

7. UTILISATION ET COMMERCE

Aucune utilisation n’est connue pour ce taxon.

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
Aucune mesure de conservation n'est mise en place.

Actions de conservation nécessaires
Protection Terres/Eaux: Protection Site/Zone
Gestion de l'espèce : Conservation ex-situ


Recherches nécessaires
Recherche : Taille, distribution et tendances de la population
Suivi : Tendance de la population


Description
Une action de protection et de conservation ex-situ et in-situ est à développer pour Serapias lingua subsp. stenopetala. Un suivi de la taille, de la répartition et des tendances de la population et de son habitat est nécessaire.

9. BIBLIOGRAPHIE

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

De Bélair, G. and Boussouak, R. 2002. Une orchidée endémique de Numidie, oubliée: Serapias stenopetala Maire & Stephenson 1930. L'Orchidophile 153: 189-196.

De Bélair, G. 2010. Serapias stenopetala. The IUCN Red List of Threatened Species 2010: e.T164148A5750906. https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2010-2.RLTS.T164148A5750906.en. Downloaded on 14 July 2021.

Martin, R. 2008. Des « nouvelles » de Tunisie. Bulletin de la Société Française des Orchidées du Rhône-Alpes 18 : 26-31.

Martin, R., Véla E. & Ouni, R. 2015. Orchidées de Tunisie. Société Botanique Centre-Ouest 44 : 1-158.