Schoenoplectus lacustris (L.) Palla

Jonc des Chaisiers, Jonc lacustre / Common Club-rush / سمار

UGS : 31b75e1f8d3d Catégorie : Étiquette : Product ID: 1513
Source: Amina Daoud-Bouattour

Description

test


Évaluateur(s)
Daoud-Bouattour A., Ghrabi-Gammar Z., Ben Haj Jilani I. & Muller S.D.

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie
ISEM, Université de Montpellier


Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
MonocotyledonaePlantaeTracheophytaLiliopsidaPoalesCyperaceaeSchoenoplectus

Synonymes
Scirpus lacustris L.
Scirpus lacustris subsp. eu-lacustris Syme


Sources taxonomiques
Board of Trustees, RBG Kew. 2021. Plants of the World Online Portal. Richmond, UK. Available at: http://www.plantsoftheworldonline.org. (Accessed: 18 July 2021)

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.
IUCN 2021. The IUCN Red List of Threatened Species. Version 2021-1. Available at: www.iucnredlist.org. (Accessed: 18 July 2021)

Le Floc’h, E., Boulos, L. & Véla, E. 2010. Catalogue synonymique commenté de la Flore de Tunisie, 2e édition. Banque de Gènes, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Tunis, 500 p.
Notes taxonomiques
Ce taxon est signalé sous Scirpus lacustris subsp. eu-lacustris dans la flore de Tunisie (Cuénod et al. 1954).

2. EVALUATION

Global: Préoccupation mineure (LC), cf. Lansdown 2013
Europe: Préoccupation mineure (LC), cf. Lansdown 2011

Tunisie : EN: B2ab(i,ii,iii,iv,v)

Justification de l’évaluation
Schoenoplectus lacustris est classé En Danger (EN) en raison de sa zone d’occupation (AOO) estimée à 40 km², une population sévèrement fragmentée, et un très grave déclin constaté des sous-populations de la Garâa Sejenane, de Majen Chitane et du marais de Joumine (Ichkeul), ainsi que l’extinction de celle de Majen Choucha.

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Mogods : Garâa Guetma Est, Garâa Guetma Ouest, Garâa Sejenane, en bordure de la Garâa Sejenane, Majen Chitane, Majen Choucha (éteint)
Nord-Est : entre La Sabala et Protville, Marais de l'Ichkeul, Menzel Jmil
Cap Bon : Oued Bizirk (intersection avec route de Korbous)
Tunisie du Sud : Sebkha Zarkine


Description
Schoenoplectus lacustris est signalé dans la flore de Cuénod et al. (1954), dans les Mogods (Garâa Sejenane, Majen Chitane, Majen Choucha), dans le Nord-Est (Marais de l'Ichkeul, Menzel Jmil), et dans la Sebkha Zarkine, dans le sud du pays. Il est également signalé par deux échantillons de l’herbier de l’INRAT (Institut National de la Recherche Agronomique de Tunisie) récoltés ‘entre la Sabala et Protville’ par T. Zouari, en 1967, et dans l’‘Oued Bizirk (intersection avec route de Korbous)’, en 1947. Enfin, entre 2006 et 2019, il a été retrouvé dans les Mogods (Garâa Guetma Est, Garâa Guetma Ouest, Garâa Sejenane, Majen Chitane) par A. Daoud-Bouattour, Z. Ghrabi-Gammar, I. Ben Haj Jilani, S. Limam, L. Rhazi et S.D. Muller, et dans le marais de Joumine, à l'Ichkeul par M. Ouali (Ouali et al. 2014). En revanche, il n’a pas été revu à Majen Choucha lors de ces prospections (Daoud-Bouattour et al. 2011). Ses zones d’occupation (AOO) et d’occurrence (EOO) sont respectivement estimées à 40 et 24 726 km².


4. POPULATION

La population de Schoenoplectus lacustris, inféodée aux milieux humides, est sévèrement fragmentée. Les belles sous-populations de la Garâa Sejenane (Pottier-Alapetite 1958), de Majen Chitane (Pottier-Alapetite & Labbe 1951) et du marais de Joumine (Ichkeul) (Gauthier-Lièvre 1931), ont aujourd’hui très gravement régressé (Daoud-Bouattour et al. 2011 ; Ouali et al. 2014 ; Rouissi et al. 2016), et celle de Majen Choucha (Pottier-Alapetite 1952) a disparu (Daoud-Bouattour et al. 2011).

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
Eaux douces (= eaux intérieures)

Types d’habitat
Zones humides (intérieures) : Rivières/ruisseaux/ruisseaux permanents (y compris les chutes d'eau) ; Marais/Mares temporaires/Intermittents d'eau douce (< 8ha)Artificiel-Aquatique : Canaux et canaux de drainage, fossés

Description
Cette espèce est une hémicryptophyte, hélophyte, qui pousse dans l'eau au bord des majens, des oueds, dans les marais temporaires et dans les canaux de drainage, jusquà 450 m d’altitude.

6. MENACES

Modifications du système naturel : Barrages et Gestion de l'eau/Utilisation
Agriculture & Aquaculture : Petits pâturages, Elevage en ranch ou Agriculture
Pollution : Eaux usées domestiques et urbaines ; Effluents agricoles et forestiers


Description
Schoenoplectus lacustris est principalement menacé par l’assèchement et l’eutrophisation de son habitat, ainsi que le pâturage.

7. UTILISATION ET COMMERCE

Pas d’utilisation connue.

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
Réserve naturelle de Majen Chitane, Parc national de l’Ichkeul, Garâa Sejenane, récemment désignée site Ramsar (2021).

Actions de conservation nécessaires
Protection des terres/eaux : Protection du site/zone ; Protection des ressources et de l’habitat
Gestion des terres/eaux : Gestion du site/zone


Recherches nécessaires
Recherche : Taille de la population, distribution & tendance
Suivi : Tendance démographique


Description
Les populations des sites protégés de Schoenoplectus lacustris sont malheureusement aujourd’hui très appauvries. L’habitat fragile de ce taxon devra être protégé contre toute modification de l’hydrologie, contre l’eutrophisation et le pâturage. Les localités anciennement signalées, et pour lesquelles les données actuelles sont manquantes, devront être recherchées, ainsi que de nouvelles, afin d’estimer la taille de la population, et de suivre ses tendances démographiques.

9. BIBLIOGRAPHIE

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Daoud-Bouattour, A., Muller, S.D., Ferchichi-Ben Jamaa, H., Ben Saad-Limam, S., Rhazi, L., Soulié-Märsche, I., Rouissi, M., Touati, B., Ben Haj Jilani, I., Mokhtar Gammar, A. & Ghrabi-Gammar, Z. 2011. Conservation of Mediterranean wetlands: interest of historical approach. Comptes Rendus Biologies, 334: 742-756.

Gauthier-Lièvre, L. 1931. Recherches sur la flore des eaux continentales de l’Afrique du Nord. Mémoire hors série. Bull. Soc. Hist. Nat. Afr. Nord, 43: 65-68.

Lansdown, R.V. 2011. Schoenoplectus lacustris. The IUCN Red List of Threatened Species 2011: e.T164207A5777436. Downloaded on 18 July 2021.

Lansdown, R.V. 2013. Schoenoplectus lacustris. The IUCN Red List of Threatened Species 2013: e.T164207A13552677. https://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2013-1.RLTS.T164207A13552677.en. Downloaded on 18 July 2021.

Ouali, M. Daoud-Bouattour, A., Etteieb, S., Gammar A.M., Ben Saad-Limam S. & Ghrabi-Gammar, Z. 2014. Le marais de Joumine, Parc National de l’Ichkeul, Tunisie : diversité floristique, cartographie et dynamique de la végétation (1925-2011). Revue d’Écologie (Terre Vie) : 69 : 3-23.

Pottier-Alapetite, G. 1952. Note préliminaire sur l’Isoetion tunisien. Sessions Extraordinaires de la Société Botanique de France 79: 4-6.

Pottier-Alapetite, G. 1958. Intérêt phytogéographique de la région de Sedjenane en Tunisie. Vegetatio 8: 176-180.

Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1951. Sur la flore des eaux acides de la Tunisie septentrionale. 70e Congrès AFAS Tunis 4: 95-98.

Rouissi, M., Muller, S.D., Ben Haj Jilani, I., Ghrabi-Gammar, Z., Paradis, L., Bottollier-Curtet, M., Gerbaud, E., Daoud-Bouattour, A. 2018. History and conservation of Tunisia's largest freshwater wetland: Garâa Sejenane. Review of Palaeobotany and Palynology 257: 43-56.