Orchis simia subsp. simia Lam.

Orchis singe / / الحية و الميتة

UGS : e550061dd49c Catégorie : Étiquette : Product ID: 1502
Source: Errol Véla

Description

test


Évaluateur(s)
Ghrabi-Gammar Z., Ben Haj Jilani I., Daoud-Bouattour A. & Véla E.

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie
AMAP, Université de Montpellier


Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
MonocotyledonaePlantaeTracheophytaLiliopsidaAsparagalesOrchidaceaeOrchis

Synonymes
Orchis tephrosanthos Vill.

Sources taxonomiques
Board of Trustees, RBG Kew. 2021. Plants of the World Online Portal. Richmond, UK. Available at: http://www.plantsoftheworldonline.org. (Accessed: 24 June 2021)

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Martin, R. 2008. Des « nouvelles » de Tunisie. Bulletin de la Société Française d’Orchidophilie Rhône-Alpes 18: 26-30.

Martin, R., Véla, E. & Ouni, R. 2015. Orchidées de Tunisie. Société Botanique du Centre-Ouest 44 : 1-158.


2. EVALUATION

Tunisie : CR: D

Justification de l’évaluation
Orchis simia subsp. simia est classé en danger critique d’extinction, vu qu’il est indiqué dans une seule localité, avec une zone d’occupation (AOO) estimée à 4 km2, un nombre d’individus inférieur à 50, et que son habitat ne bénéficie d’aucune protection. Etant donné la rareté de l’espèce en Algérie (Martin et al. 2020) et l’éloignement des stations principales (Kabylie), une pluie de graines en provenance de ce pays, bien que théoriquement possible, reste peu probable à ce jour. La catégorie provisoire reste donc inchangée : En danger critique (CR), selon le critère D.

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Dorsale tunisienne : Sakiet Sidi Youssef

Description
Orchis simia subsp. simia est un taxon très rare, indiqué en Tunisie par Schlechter, mais sans précision de localité (Cuénod et al. 1954). Il a été redécouvert en 2002, non loin de Sakiet Sidi Youssef, sur la Dorsale tunisienne en 2005 (Martin 2008), puis revu en 2008 par R. Ouni (R. Martin, pers. data). Ses zones d’occupation (AOO) et d’occurrence (EOO) sont estimées à une maille élémentaire, soit 4 km2.


4. POPULATION

La population d’Orchis simia subsp. simia compte moins de 50 individus. Les tendances de cette population sont inconnues.

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
Terrestre

Types d’habitat
Maquis/Garrigue : Végétation arbustive de type méditerranéen

Description
Orchis simia subsp. simia est une cryptophyte indiquée dans les forêts claires et les broussailles (Cuénod et al. 1954), et rencontrée dans le sous-bois de pin d’Alep sur socle sédimentaire et sol plutôt calcaire (Martin et al. 2015). Elle est relevée à des altitudes de l’ordre de 800 m.

6. MENACES

0

Description
Il n’y a aucune information sur les menaces de l’habitat ou des populations d’Orchis simia subsp. simia, mais le pâturage, d’apparence anarchique sur la zone, laisse présager d’un futur très incertain (R. Martin, comm. pers.)

7. UTILISATION ET COMMERCE

En ethnobotanique, et dans les croyances populaires tunisiennes, le tubercule évidé est réputé avoir un effet anaphrodisiaque qui ne peut être levé que par la consommation du tubercule charnu (Boukef 1986; Ben Haj Jilani et al. 2011).

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
L’espèce ne bénéficie d’aucune action de protection.

Actions de conservation nécessaires
Protection des terres/eaux : Protection Site/Zone
Gestion du taxon : Conservation ex-situ


Recherches nécessaires
Recherche : Menaces
Suivi : Tendances de la population et de son habitat



Description
Il est nécessaire de développer un programme de suivi, de prévoir la conservation ex-situd’Orchis simia subsp. simia (en attendant une stabilisation de sa population), et de conduire des recherches afin d’identifier les menaces potentielles qui pourraient l’affecter. L'exploration d'habitats similaires du taxon dans d'autres régions de la Tunisie est recommandée.

9. BIBLIOGRAPHIE

Ben Haj Jilani, I., Zouaghi, M. & Ghrabi, Z. 2011. Ethnobotanical Survey of medicinal plants in Northwest Tunisia. Curare, Journal of Medical Anthropology 34 (1+2):63-78.

Boukef, K. 1986. Médecine traditionnelle et pharmacopée : les plantes dans la médecine traditionnelle tunisienne. Agence de Coopération Culturelle et Technique, 350 p.

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie: Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Martin, R. 2008. Des « nouvelles » de Tunisie. Bulletin de la Société Française d’Orchidophilie Rhône-Alpes 18: 26-30.

Martin, R., Véla, E. & Ouni, R. 2015. Orchidées de Tunisie. Société Botanique du Centre-Ouest 44 : 1-158.

Martin, R., Rebbas, K., Véla, E., Beghami, Y., Bougaham, A. F., Rabah, B. et al. 2020. Etude cartographique des orchidées de Kabylie, Numidie, Aurès (Algérie). Société Méditerranéenne Orchidologie, La Motte-d’Aigues (France).