Mibora minima (L.) Desv.

Mibora naine / /

UGS : c32eb2a0a5b3 Catégorie : Étiquette : Product ID: 1492
Source: Amina Daoud-Bouattour

Description

test


Évaluateur(s)
Daoud-Bouattour A., Ghrabi-Gammar Z., Ben Haj Jilani I. & Muller S.D.

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie
ISEM, Université de Montpellier


Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
MonocotyledonaePlantaeTracheophytaLiliopsidaPoalesPoaceaeMibora

Synonymes
Agrostis minima L.
Mibora verna P. Beauv.
Mibora desvauxii Lange
Mibora minima f. elongata Hack.
Mibora minima var. elongata (Hack.) Husn.



Sources taxonomiques
Le Floc’h E., Boulos L. & Véla E. 2010. Catalogue synonymique commenté de la Flore de Tunisie, 2e édition. Banque de Gènes, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Tunis, 500 p.

2. EVALUATION

Tunisie : EN: B1ab(iii,iv,v)+2ab(iii,iv,v)

Justification de l’évaluation
De par sa population restreinte à la Garâa Sejenane, ses zones d’occupation (AOO) et d’occurrence (EOO) estimées à 4 et 24 km2, et la menace d’une accentuation future du drainage du site pour favoriser les activités agropastorales de la population précaire qui y vit, Mibora minima est classé En Danger critique (CR).

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Mogods : Garâa Sejenane

Description
Mibora minima est signalé, dans la flore de Tunisie (Cuénod et al. 1954), uniquement sur la Garâa Sejenane (Mogods) où il a été retrouvé en 2008 par A. Daoud-Bouattour (pers. data). Ses zones d’occupation (AOO) et d’occurrence (EOO) sont estimées à 4 et 24 km2.


4. POPULATION

La population de Mibora minima est restreinte aux pelouses humides de la Garâa Sejenane (Mogods). Sa taille et ses tendances ne sont pas connues.

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
Terrestre/Eaux douces (= eaux intérieures)

Types d’habitat
Zones humides (intérieures) : Marais/Mares d'eau douce temporaires/intermittents (moins de 8 ha)

Description
Mibora minima est une thérophyte qui se développe dans les pelouses sablonneuses humides l’hiver, à environ 100 m d’altitude.

6. MENACES

Agriculture & aquaculture : Agriculture paysanne
Modifications des systèmes naturels : Barrages & gestion/utilisation de l'eau


Description
La principale menace qui pèse sur Mibora minima serait une accentuation du drainage de la Garâa Sejenane à des fins agropastorales.

7. UTILISATION ET COMMERCE

Pas d’utilisation connue.

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
Garâa Sejenane, récemment désignée site Ramsar (2021).

Actions de conservation nécessaires
Protection Terres/Eaux : Protection Site/Aire
Gestion de l'espèce : Conservation ex-situ


Recherches nécessaires
Recherche : Taille, distribution et tendances de la population
Suivi : Tendance de la population



Description
Mibora minima pousse dans la Garâa Sejenane, récemment désignée site Ramsar. La protection de ce site (mesures de protection juridique, surveillance, évitement de toute modification de l’hydrologie) est le meilleur moyen de protéger l’habitat fragile de cette espèce. Des recherches d’éventuelles nouvelles localités, et la surveillance des tendances démographiques de sa population sont nécessaires.

9. BIBLIOGRAPHIE

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.