Digitaria nodosa Parl.

Digitaire noueuse / /

UGS : ae27ae902c23 Catégorie : Étiquette : Product ID: 1524
Source: Board of Trustees, RBG Kew. 2021

Description

test


Évaluateur(s)
Ghrabi-Gammar Z., Ben Haj Jilani I.& Daoud-Bouattour A

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie



Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
MonocotyledonaePlantaeTracheophytaLiliopsidaPoalesPoaceaeDigitaria

Synonymes
Panicum parlatorei Steud.
Digitaria commutata Schult. subsp. nodosa (Parl.) Maire


Sources taxonomiques
Board of Trustees, RBG Kew. 2021. Plants of the World Online Portal. Richmond, UK. Available at: http://www.plantsoftheworldonline.org. (Accessed: 20 October 2021)

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie: Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Le Floc’h, E., Boulos, L. &Véla, E. 2010. Catalogue synonymique commenté de la Flore de Tunisie, 2e édition. Banque de Gènes, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Tunis, 500 p.


2. EVALUATION

Tunisie : VU: D2

Justification de l’évaluation
Digitaria nodosa est classé Vulnérable (VU) selon D2, en raison de sa distribution restreinte, avec une zone d’occupation (AOO) estimée à 16 km². Taxon très appété par le bétail, sa raréfaction est constatée au niveau de l’ensemble de son aire de répartition (Chaieb & Boukhris 1998).

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Tunisie centrale : Aïn Cherichera, Dagher,
Tunisie du Sud : Jbel Bouhedma, Jbel Tadjera



Description
Digitaria nodosa est à répartition géographique très restreinte. D’après Cuénod et al. (1954), elle pousse en Tunisie dans trois localités : Aïn Cherichera (Tunisie centrale) ; Jbel Bouhedma, Jbel Tadjera (Tunisie du Sud). Chaieb (1989) a également recensé ce taxon à Dagher, à proximité de Jbel Kbar. Chaieb & Boukhris (1998) le signalent aussi dans le Parc National de Bouhedma, dans la pseudo-savane avec Acacia tortilis subsp. raddiana (Savi) Brenan. Ils précisent qu’ailleurs, sa présence est incertaine. Ses zones d’occurrence (EOO) et d’occupation (AOO) sont estimées respectivement à 8500 et 16 km2.


4. POPULATION

La population tunisienne de Digitaria nodosa est subdivisée en quatre sous-populations. Celle du Parc National de Bou Hedma est abondante. Aucune information n’est disponible pour la taille des autres sous-populations. Sa raréfaction est constatée au niveau de l’ensemble de son aire de répartition (Chaieb & Boukhris 1998).

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
Terrestre

Types d’habitat
Dunes sablonneuses intérieures

Description
Digitaria nodosa est une hémicryptophyte thermophile (Chaieb & Boukhris 1998) qui se développe au niveau des pâturages sablonneux et des dunes cultivées (Cuénod et al. 1954), entre 200 et 480 m d’altitude.

6. MENACES

Modifications du système naturel : Erosion des sols due au surpâturage.

Description
Digitaria nodosa est considéré comme une excellente espèce pastorale ce qui explique sa raréfaction constatée dans toute son aire de répartition (Chaieb & Boukhris 1998). Elle est menacée par le surpâturage.

7. UTILISATION ET COMMERCE

Excellente espèce pastorale très appétée et recherchée par le bétail dans son habitat.

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
Parc National de Bou Bedma

Actions de conservation nécessaires
Gestion de l'espèce : Conservation ex-situ

Recherches nécessaires
Recherche : Taille, distribution et tendances de la population ; Cycle de vie & écologie ; Actions de conservation ex-situ
Suivi : Tendance de la population


Description
La sous-population du Parc National de Bou Hedma, est abondante. Ailleurs, la protection de son habitat est le meilleur moyen de préserver cette espèce. Les sous-populations doivent être recherchées et surveillées. La conservation ex-situ de ce taxon est à prévoir. Des recherches et un suivi pour déterminer la taille, la distribution et les tendances de sa population sont à développer.

9. BIBLIOGRAPHIE

Chaieb, M. 1989. Influence des réserves hydriques du sol sur le comportement comparé de quelques espèces végétales de la zone aride tunisienne. Thèse Doctorat (PHD), Université de Montpellier II.

Chaieb, M. & Boukhris, M. 1998. Flore succincte et illustrée des zones arides et sahariennes de Tunisie. L’Or du Temps, Tunis, Tunisia.

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie: Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.