Cutandia dichotoma (Forssk.) Batt. & Trab.

Cutandie dichotome / African Fountain Grass, Fountain Grass /

UGS : 6570916d5aee Catégorie : Étiquette : Product ID: 1523
Source: Board of Trustees, RBG Kew. 2021

Description

test


Évaluateur(s)
Ben Haj Jilani I., Hanafi A., Daoud-Bouattour A. & Ghrabi-Gammar Z.

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie
Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba


Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
MonocotyledonaePlantaeTracheophytaLiliopsidaPoalesPoaceaeCutandia

Synonymes
Cutandia dichotoma (Forssk.) Batt. & Trab. var. dichotoma (Forssk.) Maire & Weiller
Cutandia memphitica var. dichotoma (Forssk.) Trab.
Festuca dichotoma Forssk.
Scleropoa dichotoma (Forssk.) Parl.


Sources taxonomiques
African Plant Database (2021). Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève and South African National Biodiversity Institute, Pretoria. Version 3.4.0. Available from: http://www.ville-ge.ch/musinfo/bd/cjb/africa

Board of Trustees, RBG Kew. 2021. Plants of the World Online Portal. Richmond, UK Available at: http://www.plantsoftheworldonline.org.

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Dobignard, A. & Chatelain, C. 2010. Index synonymique la flore d'Afrique du Nord. Vol. 1, Pteridophyta, Gymnospermae, Monocotyledonae. Conservatoire et Jardin Botaniques, Genève, 455 p.

Le Floc’h, E., Boulos, L. & Véla, E. 2010. Catalogue synonymique commenté de la Flore de Tunisie, 2e édition. Banque de Gènes, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Tunis, 500 p.

Notes taxonomiques
Nous nous conformons ici, à la nomenclature adoptée par Cuénod et al. (1954) et Le Floc’h et al. (2010), en mettant Cutandia dichotoma (Forssk.) Batt. & Trab. en synonymie de C. dichotoma (Forssk.) Batt. & Trab. var. dichotoma (Forssk.) Maire & Weiller.

2. EVALUATION

Tunisie : VU: B1ab(iii,iv,v)+2ab(iii,iv,v)+C2a(i)

Justification de l’évaluation
Cutandia dichotoma est signalée dans huit localités. Elle est rare et dispersée, avec une population sévèrement fragmentée, estimée au deçà de 10 individus par ha (Hanafi 2010, com. pers.), et des menaces (agriculture, pâturage, sècheresse) qui pèsent sur son habitat. Ses zones d’occurrence (EOO) et d’occupation (AOO) sont respectivement estimées à 6143 et 40 km2. Cutandia dichotoma est alors classée « Vulnérable » selon les critères B1 & B2 et C2.

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Tunisie du Sud : Gabès (Menzel Habib), Médenine (Sebkhet el Melah, Djerba, Jeffara (une quinzaine de sites)

Description
Cutandia dichotoma, indiquédans la flore de Tunisie, principalement dans le Sud, à Gabès (Menzel Habib), Djerba et Sabkhet el Melah (Bonnet & Barrate1896 ; Cuénod et al. 1954). Il a été revu en 2018 par Hanafi A. entre Menzel Habib et la Jeffara dans une quinzaine de sites (Hanafi, com. pers.). Les zones d’occurrence (EOO) et d’occupation (AOO) sont estimées, respectivement, à 6143 et 40 km2.


4. POPULATION

Cutandia dichotoma est signalé assez rare, restreint au sud (Bonnet & Barrate1896 ; Cuénod et al. 1954), sa population est sévèrement fragmentée. En effet, Hanafi A. qui l’a observé récemment, en 2018, entre Menzel Habib (Gabès) et la Jeffara, la disait rare et dispersée avec une population estimée inférieure à 10 individus par ha (Hanafi, com. pers.).

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
Terrestre

Types d’habitat
Prairies: Prairies Subtropicales/Tropicales sèches

Description
Thérophyte sahararienne (Ozenda 1977), Cutandia dichotoma se développesur les formations sableuses et dans les alluvions des oueds (Bonnet & Barrate1896 ; Cuénod et al. 1954). Ellefait ainsi partie des psammophytes liées aux sables grossiers plus ou moins fixés (Le Houérou 1995), et entre dans la composition de l'association à Deverra tortuosa (Desf.) DC.et Haplophyllum tuberculatum (Forssk.) A. Juss. (syn. H. vermiculare) (Le Houérou, 1959).En Jeffara et dans les Basses Plaines méridionales, Cutandia dichotoma se rencontre dans les unités à D. tortuosa et Artemisia campestris L., caractéristiques des steppes post-culturales (Hanafi 2010). Elle s’observe jusqu’à 252 m d’altitude.

6. MENACES

Agriculture & Aquaculture : Petits pâturages, Elevage en ranch ou Agriculture
Modifications du système naturel : Erosion des sols dûe au surpâturage.


Description
Cutandia dichotoma se raréfie davantage à cause dela fragmentation et la dégradation de la qualité de son habitat naturel en particulier, les steppes post-culturales à usages pastoral et agricole forts (Hanafi 2010). Elle est principalement menacée par l’extension des cultures aux dépens de son habitat et du couvert végétal naturel, et par un pâturage excessif, étant une plante appétissante, très appréciée par le bétail. Cette situation se trouve accentuée par les conditions de sécheresse.

7. UTILISATION ET COMMERCE

Cutandia dichotoma est une excellente graminée pastorale, très appréciée par le bétail, vu sa consistance tendre notamment avant l’épiaison (Chaieb & Boukhris 1998).

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
Aucune

Actions de conservation nécessaires
Protection des terres/eaux : Protection du site/zone
Gestion de l’espèce : Conservation in-situ & ex-situ
Éducation et sensibilisation : Formation ; Sensibilisation et communication
Droit et politique : Législation


Recherches nécessaires
Recherche : Taille, distribution et tendances de la population
Suivi : Tendance de la population et de l’habitat
Gestion de l’espèce : Conservation in-situ & ex-situ


Description
Aucune action de conservation de Cutandia dichotoma n’est mise en place. La protection de l’habitat et le suivi régulier de sa population restreinte s’avèrent nécessaires.Des mesures de conservation sont alors requises, à savoir la mise en œuvre de programmes de contrôle et de restauration de l’habitat dégradé, de gestion rationnelle du pâturage et de conservation in-situ et ex-situ de l’espèce, de campagnes de sensibilisation des communautés locales quant à la fragilité et l'importance de ces écosystèmes et la nécessité de leur protection.

9. BIBLIOGRAPHIE

Chaieb, M.& Boukhris, M. 1998.Flore succincte et illustrée des zones arides et sahariennes de Tunisie. L’Or du Temps, Tunis, Tunisia. 290p.

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Hanafi A., 2010.Steppe et systèmes de production agropastoraux au nord de la Jeffara (Sud-Est tunisien) : Quelles relations dynamiques ?Thèse Doctorat en Biogéographie, FLAHM (Ed.), Universitéde Manouba, 321p, annexes.

Le Houérou H.N. 1959. Recherches écologiques et floristiques sur la végétation de la Tunisie Méridionale. 2e partie : La Flore. Institut de Recherches Sahariennes, Alger, Mémoire 6.

Le Houérou H.N. 1995.Bioclimatologie et biogéographie des steppes arides du Nord de l'Afrique : diversité biologique, développement durable et désertisation. Options Méditerranéennes, Série B. Etudes et Recherches; n. 10, CIHEAM, 396p.