Cephalanthera longifolia (L.) Fritsch

Céphalanthère à longues feuilles / Long-Leafed Cephalanthera, Sword-Leafed Hellebourne, White Lady /

UGS : cfcf848bd12c Catégorie : Étiquette : Product ID: 1473
Source: Errol Véla

Description

test


Évaluateur(s)
Ben Haj Jilani I., Daoud-Bouattour A. & Ghrabi-Gammar Z.

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie


Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
MonocotyledonaePlantaeTracheophytaLiliopsidaAsparagalesOrchidaceaeCephalanthera

Synonymes
Cephalanthera acuminata Lindl.
Cephalanthera ensifolia Rich.
Cephalanthera grandiflora S.F.Gray
Limodorum grandiflorum (L.) Kuntze



Sources taxonomiques
Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Dobignard, A. & Chatelain, C. 2010. Index synonymique la flore d'Afrique du Nord. Vol. 1, Pteridophyta, Gymnospermae, Monocotyledonae. Conservatoire et Jardin Botaniques, Genève, 455 p.

Le Floc’h, E., Boulos, L. & Véla, E. 2010. Catalogue synonymique commenté de la Flore de Tunisie, 2e édition. Banque de Gènes, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Tunis, 500 p.

Martin, R., Véla, E. & Ouni, R. 2015. Orchidées de Tunisie. Société Botanique du Centre-Ouest 44 : 1-158.

Rankou, H. 2011. Cephalanthera longifolia. The IUCN Red List of Threatened Species 2011: e.T176001A7167753. Downloaded on 20 July 2021.

Notes taxonomiques
Cephalanthera longifolia est la seule espèce représentant le genre en Tunisie (Martin et al. 2015).

2. EVALUATION
Europe: Préoccupation mineure (LC), cf. Rankou 2011

Tunisie : VU°: D

Justification de l’évaluation
Taxon forestier rare, Cephalanthera longifolia présente une population restreinte estimée à moins de 250 individus (E. Véla, pers. data), ce qui conduit à l’évaluer, au préalable, « En danger » (EN) approchant le critère D.Par ailleurs, la population de cette orchidée grégaire peut se réalimenter à partir de diaspores provenant de la Numidie algérienne via les vents dominants du nord-ouest sur la Kroumirie et les Mogods. Par conséquent, Cephalanthera longifolia est reclassé, en évaluation finale, dans une catégorie de menace inférieure « Vulnérable » (VU°).

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Kroumirie : Aïn Draham, Bessouagui
Dorsale tunisienne : Kessra, Jbel Mghila (indiqué sous ‘Mrhila’), Le Kef, Sakiat Sidi Youssef (2 sites), Jbel Chambi


Description
Cephalanthera longifolia est signalé dans la flore de Tunisie (Cuénod et al. 1954), en Kroumirie (Aïn Draham et Bessouagui) et sur la Dorsale tunisienne (Kessra, Jbel Mghila, J. Chambi). Martin et al. (2015) l’ont enregistré dans de nouvelles stations, à savoir le Kef et Sakiat Sidi Youssef, alors qu’ils ne l’ont pas retrouvé dans les deux localités historiques, Aïn Draham et Bessouagui. Néanmoins, El Mokni et al. (2010) l’ont relevé en Kroumirie, sans précision de localité.Etant assez localisée, cette orchidée couvre des zones d’occupation (AOO) et d’occurrence (EOO) estimées respectivement à 28 km2 et 8163 km2.


4. POPULATION

Cephalanthera longifolia est un taxon forestier rare, dispersé dans les jbels. Sa population est restreinte, estimée à moins de 250 individus (E. Véla, pers. data), mais naturellement ensemencée à partir de la population algérienne via les vents dominants du nord-ouest.

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
Terrestre

Types d’habitat
Forêts : Forêt tempéréePrairie indigène : Prairie tempéréeMaquis/Garrigue : broussailles, végétation arbustive de type méditerranéen

Description
Cryptophyte à rhizome, Cephalanthera longifolia préfère les endroits herbeux, les lisières de bois, les clairières, les broussailles des forêts, et parfois les prairies ouvertes. Il prolifère sur les sols riches en calcaire, toujours à mi-ombre (Martin et al. 2015), entre 650 et 1500 m d’altitude.

6. MENACES

Agriculture & Aquaculture : Pâturage, élevage ou agriculture paysanne
Utilisation des ressources biologiques : Exploitation forestière et récolte du bois


Description
Les principales menaces qui ont conduit à la dégradation de l’habitat et par conséquent à la raréfaction de Cephalanthera longifolia, sont le pâturage et la déforestation.

7. UTILISATION ET COMMERCE

Aucun usage de cette orchidée n’est connu.

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
Le taxon est présent dans le Parc National de Jbel Chambi.

Actions de conservation nécessaires
Protection Terres/Eaux : Protection Site/Aire
Gestion de l'espèce : Conservation in-situ et ex-situ


Recherches nécessaires
Recherche : Taille, distribution et tendances de la population
Suivi : Tendance de la population
Planning de conservation : Plan de gestion par zone


Description
A l’exception du Parc national du Jbel Chambi, Cephalanthera longifolia pousse dans des zones non protégées. Des mesures de conservation sont alors indispensables, à savoir l’identification des sous-populations existantes, l’évaluation de leur taille, et le suivi de leur dynamique. Il serait également intéressant de développer un programme de conservation in-situ et ex-situ de l’espèce.

9. BIBLIOGRAPHIE

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

El Mokni, R., Mahmoudi, M.R., Sebei, H. & El Aouni, M.H. 2010. Aperçu sur la diversité taxinomique et la distribution écologique de l’orchidoflore des régions de Kroumirie-Mogods (Tunisie septentrionale). Actes 15e colloque de la Société Française d’Orchidophilie, Montpellier. Cahiers de la Société Française d’Orchidophilie 7: 66-72.

Martin, R., Véla, E. & Ouni, R. 2015. Orchidées de Tunisie. Société Botanique du Centre-Ouest 44 : 1-158.

Rankou, H. 2011. Cephalanthera longifolia. The IUCN Red List of Threatened Species 2011: e.T176001A7167753. Downloaded on 20 July 2021.