Bellevalia galitensis Bocchieri & Mossa

/ /

UGS : 2cebd42c678c Catégorie : Étiquette : Product ID: 1462
Source: Errol Véla

Description

test


Évaluateur(s)
Ghrabi-Gammar Z., Ben Haj Jilani I. & Daoud-Bouattour A.

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie


Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
MonocotyledonaePlantaeTracheophytaLiliopsidaAsparagalesAsparagaceaeBellevalia

Synonymes
0

Sources taxonomiques
Astuti, G., Brullo, S., Domina, G., El Mokni, R., Giordani, T. & Peruzzi, L. 2017. Phylogenetic relationships among tetraploid species of Bellevalia (Asparagaceae) endemic to south-central Mediterranean. Plant Biosystems151: 1120-1128.

Board of Trustees, RBG Kew. 2021. Plants of the World Online Portal. Richmond, UK. Available at: http://www.plantsoftheworldonline.org/taxon/urn:lsid:ipni.org:names:17046950-1 (Accessed: 17 June 2021).

Bocchieri, E., & Mossa, L. 1991. Une nouvelle espèce de l’île La Galite en Tunisie : Bellevalia galitensis. Botanika Chronika (Patras) 10 : 809-812.

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Dobignard, A. & Chatelain, C., 2010. Index synonymique la flore d'Afrique du Nord. Vol. 1, Pteridophyta, Gymnospermae, Monocotyledonae. Conservatoire et Jardin Botaniques, Genève, 455 p.

Le Floc’h, E., Boulos, L. & Véla, E. 2010. Catalogue synonymique commenté de la Flore de Tunisie, 2e édition. Banque de Gènes, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Tunis, 500 p

Notes taxonomiques
Des bulbes identifiés comme étant Bellevalia mauritanica, endémique tuniso-algérienne, ont été récoltés à La Galite, en 1983 par Bocchieri & Mossa. Pour résoudre un doute taxinomique observé au sein de ce taxon, ces bulbes ont été transplantés et cultivés entre 1983 et 1990 dans le Jardin Botanique de Cagliari ce qui a permis d’identifier une nouvelle espèce pour la science, Bellevalia galitensis (Bocchieri & Mossa 1991). Cette dernière est considérée comme endémique stricte de l’île de la Galite (Dobignard & Chatelain 2010 ; Le Floc’h et al. 2010 ; Domina & El Mokni 2019 ; Board of Trustees, RBG Kew. 2021). Elle a été relevée récemment par E. Vela sur cette île (comm. pers.). Astuti et al. (2017) précisent son origine par allopolyploïdie impliquant B. dubia et B. romana. Elle est morphologiquement proche de B. dubia qui n’a jamais été formellement signalée en Tunisie (Cuénod 1954 ; Dobignard & Chatelain 2010 ; Le Floc’h et al. 2010).

2. EVALUATION

Tunisie : VU: D2

Justification de l’évaluation
Endémique stricte de l’île de La Galite, Bellevalia galitensis présente une zone d’occupation (AOO) très restreinte, limitée à une maille élémentaire, soit 4 km2. Malgré qu’elle se développe dans une aire protégée difficilement accessible, sa population peut être affectée par les incendies, tel que celui qui a détruit près des 2/3 de la superficie de l’île, en octobre 2021. Bellevalia galitensis est donc classé « Vulnérable » (VU), selon D2.

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Mogods : La Galite

Description
Bellevalia galitensis est une endémique stricte de l’île de La Galite. Ses zones d'occupation (AOO) et d’occurrence (EOO) sont extrêmement restreintes, estimées respectivement à une maille élémentaire, soit 4 km2, et à la superficie totale de l’île, soit environ 8 km2.


4. POPULATION

La population de l’île de la Galite est la seule population mondiale de Bellevalia galitensis. Nous n’avons pas d’information sur sa taille et ses tendances.

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
Terrestre

Types d’habitat
Maquis/Garrigue : Végétation arbustive de type méditerranéen

Description
Bellevalia galitensis est une cryptophyte rupicole relevée récemment par E. Véla sur les plateaux de l’île de la Galite, les versants SE exposés au soleil (adret) et les versants NW (ubac) (E. Véla, comm. pers.), à 380 m d’altitude.

6. MENACES

0

Description
La principale menace qui peut affecter l’habitat et la population de Bellevalia galitensis est les incendies, tel que celui qui a dernièrement (octobre 2021) ravagé près des 2/3 de la superficie de l’île en octobre 2021.

7. UTILISATION ET COMMERCE

L’espèce n’est pas utilisée.

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
L’île de La Galite est une réserve naturelle.

Actions de conservation nécessaires
Protection des terres/eaux : Protection Site/Zone
Gestion de l’espèce : Conservation ex-situ


Recherches nécessaires
Recherche : Menaces ; Taille, distribution et tendances de la population
Suivi : Tendances de la population et de son habitat


Description
Il est nécessaire de protéger l’habitat de l’unique population mondiale connue de cette espèce plus particulièrement contre les incendies. Il faut également développer un programme de suivi, prévoir la conservation ex-situ de l’espèce, et conduire des recherches afin d’identifier d’autres menaces potentielles qui pourraient l’affecter.D’autre part, l'exploration d'habitats similaires de l'espèce sur tout l’archipel de La Galite et dans d'autres régions de la Tunisie est recommandée.

9. BIBLIOGRAPHIE

Bocchieri, E. & Mossa, L. 1991. Une nouvelle espèce de l’ile La Galite en Tunisie: Bellevalia galitensis. Botanika Chronika (Patras) 10, 809-812.

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie: Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.