Asplenium obovatum subsp. obovatum Viv.

Asplénium à feuilles obovales, Asplénium à frondes obovales, Doradille obovale / /

UGS : b2a4da019c1c Catégorie : Étiquette : Product ID: 1456
Source: La Spada Arturo, via Tela Botanica 2021

Description

test


Évaluateur(s)
Ghrabi-Gammar Z., Daoud-Bouattour A., Ben Haj Jilani I. & Muller S.D.

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie
ISEM, Université de Montpellier


Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
PteridophytaPlantaeTracheophytaPolypodiopsidaPolypodialesAspleniaceaeAsplenium

Synonymes
Asplenium lanceolatum Huds

Sources taxonomiques
Cuénod A., Pottier-Alapetite G. & Labbe A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Dobignard A. & Chatelain C. 2010. Index synonymique la flore d'Afrique du Nord. Vol. 1, Pteridophyta, Gymnospermae, Monocotyledonae. Conservatoire et Jardin Botaniques, Genève, 455 p.

Le Floc’h, E., Boulos, L. & Véla, E. 2010. Catalogue synonymique commenté de la Flore de Tunisie, 2e édition. Banque de Gènes, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Tunis, 500 p.

Pavon, D. & Véla, E. 2011. Espèces nouvelles pour la Tunisie observées sur les petites îles de la côte septentrionale (archipels de la Galite et de Zembra, îlots de Bizerte). Flora Mediterranea 21: 273-286.

Prelli, R. 2001. Les Fougères et Plantes Alliées de France et d'Europe Occidentale. Belin, Paris.

Pteridophyte Phylogeny Group (PPG I) 2016. A community-derived classification for extant lycophytes and ferns. Journal of Systematics and Evolution 54(6): 563-603.

Tela Botanica 2021. Tela Botanica, le réseau des botanistes francophones. https://www.tela-botanica.org/ (Accessed: 15 July 2021).

Notes taxonomiques
Asplenium obovatum est retenu dans la flore de Tunisie (Cuénod et al. 1954). Dobignard et Chatelain (2010) et Le Floc’h & al. (2010) retiennent pour la Tunisie, les sous-espèces billotii (F.W. Schultz) O. Bolòs, Vigo, Masalles & Ninot. et obovatum. Cette dernière, non retenue par Greuter et al. (1984), est un taxon diploïde à l’origine du taxon autotétraploïde Asplenium obovatum subsp. billotii (Prelli 2001).

2. EVALUATION

Tunisie : NT: B1a+B2a

Justification de l’évaluation
Avec des zones d’occurrence (EOO) et d’occupation (AOO) estimées respectivement à 12016 et 20 km2, et une population sévèrement fragmentée en cinq sous-populations, Asplenium obovatum subsp. obovatum est proche des seuils d’une espèce Vulnérable (VU) selon les critères B1a et B2a. Cependant, comme la population se développe dans deux aires protégées (La Galite et Jbel Boukornine), qu’aucune information n’est disponible sur sa taille et sa tendance, et que l’impact des visiteurs/randonneurs sur les sites non protégés (Aïn Draham, El Haouaria et Jbel Sidi Abderrahmen) n’est pas connu, une évaluation Quasi menacé (NT) est appropriée pour ce taxon.

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Kroumirie : Aïn Draham
Mogods : Île de La Galite
Cap Bon : El Haouaria, Jbel Sidi Abderrahmen
Dorsale tunisienne : Jbel Boukornine


Description
L’aire de répartition d’Asplenium obovatum Viv. est limitée au nord de la Tunisie. Ce taxon a été relevé au niveau de cinq sites répartis dans quatre régions : Kroumirie (Aïn Draham), Mogods (île de La Galite), Cap Bon (El Haouaria, Jbel Sidi Abderrahmen) et Dorsale tunisienne (Jbel Boukornine). Son aire d’occurrence s’étend sur environ 12016 km2 et son aire d’occupation sur 20 km2.Une seule localité (île de La Galite) a été confirmée récemment (Pavon & Véla 2011).


4. POPULATION

La population tunisienne d’Asplenium obovatum subsp. obovatum est sévèrement fragmentée. Nous n’avons pas de données sur sa taille et sa tendance. Par ailleurs, il est possible qu’elle soit alimentée par la pluie de diaspores dispersées par les vents dominants du nord-ouest venant de Corse-Sardaigne et d’Algérie. Cependant, à ce stade des connaissances, nous n’avons pas de données pour confirmer que cette population puisse être un puits.

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
Terrestre

Types d’habitat
Zones rocheuses (par exemple, falaises et rochers)Marin-Côtier/Supratidal : Falaises marines et îles rocheuses au large

Description
Asplenium obovatum subsp. obovatum est une fougère, hémicryptophyte qui se développe essentiellement dans les fissures des rochers siliceux (Cuénod et al. 1954) des falaises marines, ou des affleurements rocheux intérieurs (Prelli 2001). Elle s’observe entre 0 et 700 m d’altitude.

6. MENACES

Intrusions et perturbations humaines: Activités de loisirs

Description
L’habitat d’Asplenium obovatum subsp. obovatum est menacé par des perturbations humaines dues aux visiteurs/randonneurs pour les sites qui ne sont pas protégés (Aïn Draham, El Haouaria et Jbel Sidi Abderrahmen).

7. UTILISATION ET COMMERCE

Le taxon n’est pas utilisé pour la Tunisie

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
Le taxon est présent dans deux aires protégées, La Galite et Jbel Boukornine

Actions de conservation nécessaires
Protection des terres/eaux : Protection du site/zone
Gestion de l’espèce : Conservation ex-situ


Recherches nécessaires
Recherche : Taille, distribution & tendance de la population ; Menaces ; Conservation ex-situ
Suivi : Tendance de la population


Description
Comme cette espèce est limitée aux fissures des rochers siliceux qui sont généralement à superficie réduite, la protection de ces habitats serait la meilleure incitation à maintenir des populations saines. Heureusement, de nombreuses sous-populations vivent dans des habitats côtiers déjà protégés. Des recherches supplémentaires et un suivi sont nécessaires sur la taille et les tendances de la population, les menaces et les tendances des habitats. Développer un programme de conservation ex-situ est également d’une grande importance.

9. BIBLIOGRAPHIE

Cuénod A., Pottier-Alapetite G. & Labbe A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Pavon, D. & Véla, E. 2011. Espèces nouvelles pour la Tunisie observées sur les petites îles de la côte septentrionale (archipels de la Galite et de Zembra, îlots de Bizerte). Flora Mediterranea 21: 273-286.