Allium subvillosum Schult. & Schult.f.

Ail d’hiver / Spring Garlic / كراث

UGS : 18c75a9e3675 Catégorie : Étiquette : Product ID: 1446
Source: Errol Véla

Description

test


Évaluateur(s)
Ben Haj Jilani I., Daoud-Bouattour A. & Ghrabi-Gammar Z.

Partenaire(s)/Institution(s)
Faculté des Sciences de Tunis
Institut National Agronomique de Tunisie




Autorité
Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement

Date : Octobre 2021

1. TAXONOMIE

Division Règne Phylum Classe Ordre Famille Genre
MonocotyledonaePlantaeTracheophytaLiliopsidaAsparagalesAmaryllidaceaeAllium

Synonymes
Allium subhirsutum L. subsp. subvillosum (Salzm.) Duyfjes
Allium subhirsutum L. subsp. subvillosum (Schult. & Schult.f.) Duyfjes
Allium subhirsutum L. subsp. album (Santi) Maire & Weiller


Sources taxonomiques
Carapeto, A. & Kell, S.P. 2018. Allium subvillosum. The IUCN Red List of Threatened Species 2018: e.T172065A56448980. Downloaded on 01 August 2021.

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Dobignard, A. & Chatelain, C. 2010. Index synonymique la flore d'Afrique du Nord. Vol. 1, Pteridophyta, Gymnospermae, Monocotyledonae. Conservatoire et Jardin Botaniques, Genève, 455 p.

Le Floc’h, E., Boulos, L. & Véla, E. 2010. Catalogue synonymique commenté de la Flore de Tunisie, 2e édition. Banque de Gènes, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Tunis, 500 p.

Notes taxonomiques
Signalé ‘taxon nouveau’, par erreur, dans Le Floc’h et al. (2010), Allium subvillosum est cité sous A. subhirsutum L. var. vernale (Tineo) Bonnet & Barratte par Bonnet & Barrate (1896) et sous A. subhirsutum subsp. album par Cuénod et al. (1954).Allium subvillosum Schult. & Schult.f. est un parent sauvage tertiaire de certains Allium cultivés, à savoir l'oignon (A. cepa L.), l'oignon gallois (A. fistulosum L.), l'ail (A. sativum L.) et la ciboulette (A. schoenoprasum L.).

2. EVALUATION
Europe: Données insuffisantes (DD), cf. Kell 2011

Méditerranée: Préoccupation mineure (LC), cf. Carapeto & Kell 2018

Tunisie : VU: B1ab(ii,iii,iv)+2ab(ii,iii,iv)

Justification de l’évaluation
Suite aux données historiques et récentes relatives à sa répartition, Allium subvillosum est classé Vulnérable (VU) en raison de ses zones d’occurrence (EOO) et d’occupation (AOO) estimées, respectivement, à 9664 et 32 km2, de sa population sévèrement fragmentée, et d’un déclin probable de la zone d’occupation et des sous-populations, suite à l’urbanisation, au cours des dernières décennies, des localités historiques côtières (Hammam-Lif, Borj Cédria, Daroufa, Kélibia).

3. AIRE DE REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Distribution
Nord-est : Hammam-Lif, Borj Cédria, Ile Plane
Cap Bon : Jbel Cheban, Daroufa (indiqué sous ‘Taroufa’), Zougag, Kélibia
Tunisie centrale : Petite île d’Elgharsa (indiqué sous Gharsa, Iles Kerkennah)


Description
Allium subvillosum est signalé par Bonnet & Barrate (1896) et Cuénod et al. (1954) dans le Nord-est (Hammam-Lif, Borj Cédria, Ile Plane) et au Cap Bon (Jbel Cheban, Daroufa, indiqué sous ‘Taroufa’, Zougag, Kélibia). Récemment, une population réduite a été relevée par Médail et al. (2015, 2020) dans une nouvelle station, sur la petite île d’Elgharsa, indiqué sous Gharsa, de l’Archipel des Kerkennah (Tunisie centrale). Les zones d’occurrence (EOO) et d’occupation (AOO) du taxon sont estimées respectivement à 9664 et 32 km2.


4. POPULATION

Dans son aire de distribution, région méditerranéenne occidentale jusqu'à la Macaronésie, Allium subvillosum est reporté répandu dans les zones côtières d’Afrique du Nord et de la péninsule ibérique. Cependant, les informations sur la taille des populations, leurs tendances et leur statut de conservation, font défaut (Carapeto & Kell 2018).En Tunisie, la population de ce taxon considéré très rare (Médail et al. 2015, 2020), est sévèrement fragmentée en sous-populations dont certaines ont probablement disparu. L’unique sous-population confirmée aujourd’hui est réduite (Médail et al. 2015, 2020).

5. HABITAT ET ECOLOGIE

Systèmes
Terrestre

Types d’habitat
Forêts et bois : Forêt tempéréeMaquis-Garrigue: Végétation arbustive de type méditerranéen Prairies : Prairie tempéréeLittoral/ supratidal : Dunes de sable côtières

Description
Allium subvillosum est une cryptophyteprincipalement présente près des zones littorales, sur des sols sableux très filtrants ou calcaires, dans les dunes ou les falaises côtières. Le taxon dispose d’une vaste amplitude écologique, et peut se rencontrer alors dans les régions intérieures, sur les dunes, ravines, escarpements, éboulis, pentes rocheuses, champs abandonnés ou cultivés, bord des routes, prairies ouvertes, garrigues et maquis dégradés, les clairières de forêts, notamment de pinèdes (Médail et al. 2015 ; Carapeto & Kell 2018). Elle pousse à basse altitude (0-100 m).

6. MENACES

Développement résidentiel et commercial : Zones de tourisme et de loisirs
Utilisation des ressources biologiques : Cueillette de plantes terrestres


Description
L'état de la population a probablement été bien affecté par l’urbanisation des régions côtières au cours des dernières décennies, en particulier dans les zones limitrophes de Tunis (Hammam-Lif et Borj Cédria) et au Cap Bon (Daroufa et Kélibia).

7. UTILISATION ET COMMERCE

Les bulbes de tous les Allium de la section Allium (dont A. polyanthum) peuvent être récoltés et utilisés dans l’alimentation, remplaçant le poireau cultivé, A. porrum (Le Floc’h 1983).

8. ACTIONS DE CONSERVATION

Actions de conservation en place
Aucune

Recherches nécessaires
Recherche : Taille, distribution et tendances de la population
Suivi : Tendance de la population et de l’habitat
Planning de conservation : Plan de gestion par zone


Description
L’unique station d’Allium subvillosum, connue aujourd’hui n’est pas protégée. La protection de l’habitat et le suivi régulier de sa population réduite s’imposent, tout en insistant sur la conservation in-situ de l’espèce.Il importe aussi d’explorer davantage les localités historiques en tenant compte de la phénologie précoce du taxon (décembre à mars-avril) afin de le retrouver et de recueillir des informations sur d'autres menaces potentielles.

9. BIBLIOGRAPHIE

Bonnet, E. & Barratte, G. 1896. Exploration scientifique de la Tunisie. Catalogue raisonné des plantes vasculaires de la Tunisie. Imprimerie Nationale, Paris, 519 p.

Carapeto, A. & Kell, S.P. 2018. Allium subvillosum. The IUCN Red List of Threatened Species 2018: e.T172065A56448980. Downloaded on 01 August 2021.

Cuénod, A., Pottier-Alapetite, G. & Labbe, A. 1954. Flore analytique et synoptique de Tunisie : Cryptogames vasculaires, Gymnospermes et Monocotylédones. Office de l’Expérimentation et de la Vulgarisation Agricoles de Tunisie. Imprimerie S.E.F.A.N., Tunis.

Le Floc’h, E. 1983. Contribution à une étude ethnobotanique de la Flore Tunisienne. Imprimerie officielle de la République Tunisienne, 402 p.

Médail, F., Pasta, S. & Chaieb, M. 2015. Flore et végétation des îles et îlots satellites de l’archipel des Kerkennah (Tunisie orientale). Bilan de la biodiversité végétale terrestre, impacts environnementaux et recommandations de gestion. Note naturaliste PIM.

Médail, F., Charrier, M., Chaieb, M., Domina, G., El Mokni, R., Pasta, S. & Véla, E. 2020. Plantes vasculaires nouvelles ou rares pour la Tunisie présentes sur les îles (Galite, Zembra, Kuriat, Monastir, Kerkennah, Kneiss, Djerba). Flora mediterranea 30: 87-112.